Accueil des enfants

L’action prioritaire de l’association est de donner la possibilité aux enfants ukrainiens touchés par la catastrophe de Tchernobyl et les difficultés économiques actuelles de séjourner un mois en France.

Chaque été, au mois de juillet, arrive un groupe d’enfants âgés de 8 à 15 ans (entre 80 et 100 enfants en tout) pour séjourner un mois dans une famille d’accueil française. Nous travaillons en étroite collaboration avec les directions de l’Ecole Secondaire de Vyshevychi (région de Radomyshl à 120 km à l’ouest de Kyiv) et l’Ecole de Bobrovytsia (à 120 km à l’est de Kyiv) et Narodytchi.

Nos partenaires ukrainiens s’occupent aussi de trouver des sponsors pour subventionner une petite partie des frais de voyage des enfants, ce qui est impossible actuellement à cause des problèmes économiques et sociaux qu’affronte l’Ukraine en ce moment. Notre association participe en grande partie au financement de ce voyage ; nous assumons la totalité des frais des autobus et des assurances. Nous accueillons des enfants de familles qui vivent dans une situation précaire : enfants de la capitale Kyiv, enfants de Narodychi (zone contaminée N°4 à évacuation volontaire où vivent encore 14.000 habitants), enfants des régions de Zhytomyr et Chernihiv (régions rurales qui ont accueilli près de 20.000 évacués de Tchornobyl) et enfants de l’Armée du Salut.

De notre côté, nous cherchons des familles d’accueil qui seraient disposées à intégrer un, deux enfants ukrainiens ou plus au sein de leur foyer pendant le mois de juillet. Ceci exige beaucoup de temps et d’énergie de notre part : nous lançons des appels dans les journaux et radios locaux, nous nous occupons de toutes les tâches administratives auprès de la DDASS, des assurances médicales et du Ministère des Affaires Etrangères, nous organisons l’arrivée et le départ des enfants, nous imprimons un lexique franco-ukrainien et nous préparons des excursions en Alsace pour les enfants et les familles.

Le contact entre les enfants et les familles se passe très bien. Nous avons trois membres de l’association qui parlent l’ukrainien et qui sont à l’écoute des moindres problèmes. Les enfants qui séjournent en France ne sont pas malades, mais ils sont de santé fragile. Ils arrivent souvent très pâles et extrêmement fatigués. Ce séjour d’un mois leur est plus que bénéfique (d’après le témoignage de leurs parents et des médecins ukrainiens) car ils profitent en France d’une nutrition équilibrée et riche en vitamines et minéraux et du bon air pour ensuite repartir “retapés” et prêts à affronter l’hiver. De plus, le séjour en France ouvre leurs yeux au monde extérieur, à un mode de vie différent et aux choix de société alternatifs, ce qui ne manquera pas d’influencer leurs attitudes dans leur vie d’adulte. Ce sont eux qui construiront l’Ukraine de demain. Le contact avec des français stimule aussi un intérêt pour la langue et la culture françaises ; plusieurs enfants repartent avec l’intention d’apprendre le français. Quand un réel lien s’établit entre l’enfant et sa famille d’accueil, ceci aboutit souvent aux échanges de lettres et un éveil d’intérêt chez la famille à l’histoire, la culture et les problèmes actuels de l’Ukraine.

Pour renforcer des contacts entre français et ukrainiens, nous essayons d’encourager les familles à faire un séjour en Ukraine. Les familles d’accueil séjournent chez “leur enfant ukrainien”, vivent au quotidien la vie en Ukraine et se familiarisent avec la riche histoire de ce pays. Tous reviennent émerveillés par leur voyage et l’hospitalité et la gentillesse de leurs hôtes ukrainiens. Ils reviennent aussi bouleversés et terriblement conscients des difficultés quotidiennes qu’affrontent les familles ukrainiennes.

Le bilan de ces séjours

– Remise en forme des enfants, diminution des infections hivernales, restauration de l’immunité
– Contacts entre familles ukrainiennes et françaises dont les échanges peuvent se poursuivre sur le long terme (séjours en Ukraine dans la famille de l’enfant, suivi des études…).